EGGSTREAM

©SMagnone_EGG_DSC_6809-Edit

EGGSTREAM is Pak Yan Lau, Norberto Lobo and Giovanni Di Domenico

1.

Tout d’abord le silence,

de celui-ci s’éveille le scintillement d’une naissance, éparse. Elle se propage dans les airs, celui du jeu peut être, de l’innocence. Mais les voix sont malicieuses, toujours elles se mêlent et s’emmêlent, toujours. Et quand autour du cercle les voix sourdes implosent, elles s’annulent. Le scintillement  s’accélère et s’épuise. Alors, à nouveau le silence. Il est autre. Un nouveau silence. De l’air, il redonne de l’air, les poumons se déploient, le coeur flotte, un peu plus léger, allégé. Le temps passe,

puis il se noue de désirs, encore.

La force des éléments s’apaise, elle entrelace ses liens. Les pas sont sereinement hésitants d’un passé muet, mais surtout pas sourd. Ce forme alors les prémices d’un parcours, une étincelle.

2.

L’élasticité du son fait jaillir de nos corps le souffle de la mémoire.

Celle que le vent a dispersé sur sa route.

Celle des paysages absurdes qui nous hantent.

Celle d’une matière impalpable qui laisse néanmoins sur les papilles le goût acidulé de la vie ; sur les paumes la douceur d’une plume qui titille la pointe du doigt.

Mais le jeu enfantin s’exaspère, il en veut plus. Il ronronne son désir ardant d’être. Les tons graves découvrent alors la souplesse d’une texture opaque. Obscure, sa puissance cache derrière elle la nitescence d’un espoir libéré de lui-même.

Le regard heureux devient fou, fou de sentir ses yeux se remplir, absorber la lumière qui se diffuse. Une aurore boréale au-dessus d’un désert de sel où chacun des cristaux reflète un son. L’infinité d’un champ de possibles. Les rayons éblouissent par rebond les yeux qui se perdent dans un bain d’éclat. Les paupières se ferment pour se donner de l’air, alors les oreilles se déploient, le tympan devient plus attentif, irritable. Il entend le bruit du vent, le frottement des ailes d’un moustique qui a soif, les nuages de poussière qui voyagent, les pas d’un homme stoïque qui attend impatient que le temps passe.

Tatiana Arquizan (listener, writer)

Beautiful text written by Tatiana Arquizan about Eggstream…..
Yes, it’s in french and veeeery difficult to translate ;)

bixe001

P1030755

Advertisements